Vers la page Roissy-en-Brie  Retour à la page Roissy-en-Brie
Aller voir la page espèces protégées  Aller voir la page espèces protégées

Dernière mise à jour : 29/08/2016
Les hirondelles de la ferme d'Ayau
à Roissy-en-Brie
Lisez d'abord les explications  sur le déplacement de la colonie en 2010, puis vous trouverez après, en bas de cette page, le suivi des installations et reproductions.

Ou allez directement voir les résultats, si vous connaissez déjà le début de l'histoire Les résultats
Comme de nombreux bâtiments ruraux, la ferme d'Ayau accueille des hirondelles depuis toujours. Deux espèces s'y reproduisent. Les hirondelles de fenêtre (Delichon urbica) et les hirondelles de cheminée ou rustique (Hirundo rustica).
Plan d'intendance Cadastre de Napoléon I.G.N. 1990
Vers 1780 (extrait du plan d'intendance) En 1830 (extrait du cadastre de Napoléon En 1990 (extrait de la carte I.G.N.)
L'environnement de la ferme à beaucoup changé depuis 1780, la ville à remplacé une grande partie des champs, mais les hirondelles nous sont restées fidèles.
Une partie des bâtiments de la ferme d'Ayau, à Roissy-en-Brie.

Le R.E.N.A.R.D. observe ces hirondelles depuis de nombreuses années. Des baguages ont été faits sur les hirondelles de cheminée, il y a quelque temps.
La cour de la ferme d'Ayau, à Roissy-en-Brie

Le bâtiment sud, depuis la cour de la ferme d'Ayau, en 2004
Hrondelles perchées sur les fils
Un nid artificiel placé par la commune

Un nid placé par la commune sur le bâtiment est, en avril 1990
Il y a quelques années, à l'occasion de la réalisation du Petit

 

R.E.N.A.R.D. : : Site : http://www.renard-nature-environnement.fr/ - Mél : association-renard@orange.fr

Tél. : 01 60 28 03 04 – Fax. : 01 79 75 02 41 - Accueil : Maison de la Nature 3 rue des Aulnes le Bois Briard 77680 Roissy-en-Brie

Membre du G.R.A.I.N.E. Ile-de-France, d’Ile-de-France Environnement (I.D.F.E.) et de France Nature Environnement (F.N.E.) théâtre, la commune avait placé quelques nids pour les hirondelles de fenêtres, pour remplacer ceux qui se trouvaient sous le passage supprimé.

Les hirondelles de fenêtre nichent à l'extérieur, dans un nid en forme de coupe, fermé, avec une seule petite ouverture.

Une partie de ces nids est à remplacer.
Hrondelles perchées sur les fils
Une médiathèque va être réalisée dans le bâtiment ouest, dans les pièces où une colonie d'hirondelles de cheminée niche depuis toujours. Le bâtiment où est prévue la médiathèque
Un des nids d'hirondelles de cheminée de la ferme d'Ayau Des hirondelles de cheminée nichent à l'intérieur de ces bâtiments, dans des nids en coupe ouverte accrochés sur les solives, au premier étage principalement.

La colonie occupe actuellement environ 100 m² dans les pièces du premier étage de la ferme d'Ayau.
Le R.E.N.A.R.D. a réalisé cette année un suivi détaillé de la reproduction. Nous avons compté 24 nids au total, dont 19 intacts et occupés cette année, à diverses reprises.

La réalisation de la médiathèque étant incompatible avec la conservation "in situ" de la colonie d'hirondelles de cheminées, les hirondelles étant des espèces protégées par la loi la destruction des nids était impossible, sans en prévoir le déplacement dans des conditions appropriées.

Une réunion s'est donc tenue le 17 juin 2009, avec la commune, son architecte, la Ligue pour la Protection des Oiseaux et le R.E.N.A.R.D., pour définir les mesures à prendre.
Une nichée réussie (1er août 2009)

Ferme d'Ayau, le 1er août 2009
L'auotirsation de l'Etat pour déplacer les nids

(Cliquez sur l'image pour lire l'arrêté)
Le R.E.N.A.R.D. a rédigé, avec la L.P.O., une notice sur l'espace nécessaire à  l'accueil  des hirondelles. La commune a fait une demande de dérogation pour avoir l'autorisation de déplacer les nids des hirondelles.

Le Conseil Régional et la Direction Régionale de l'ENvironnement (DI.R.EN.) ont donné leurs conseils précieux.

La demande de dérogation prévoit de réserver deux pièces pour l'accueil de la colonie, en y replaçant les solives et les nids de la colonie décrite ci-dessus.

Le Préfet à pris un arrêté pour donner cette autorisation.

Les travaux doivent être terminés pour le début mars 2010, date de retour de migration des hirondelles.
Extrait du permis de construire

Extrait du permis de construire

Pour lire un extrait de la demande de la commune de Roissy-en-Brie (pdf) Cliquez pour lire
La commune a écrit dans sa demande : "Il est envisagé le déplacement des nids sur leur support, donc pas de destruction brute. Le déplacement sera effectué avec le plus grand soin pour préserver l'existant...[il est prévu le] déplacement des nids existants laissés sur leur support et réimplanté en l'état dans la zone prévue à cet effet...Nous nous engageons à faire parvenir un compte-rendu de l'opération, accompagné de photographies.".

Pour les personnes encadrant l'opération la commune a précisé : "L.P.O. et association locale [le R.E.N.A.R.D.].".
Une des pièces avec une colonie d'hirondelles de cheminée
Dans un souci pédagogique la commune a en outre prévu de faire réaliser des animations sur les hirondelles en direction des scolaires ou des centres de loisirs... Une documentation sur les espèces présentes dans la ferme d'Ayau entre autre sera présentée à l'accueil de la bibliothèque.

Une baie vitrée sera placée au deuxième étage pour l'observation et des interventions (effectuées par les associations (L.P.O., R.E.N.A.R.D....) pour le comptage des nids, le baguage...
Les hirondelles aiemnt se percher sur les fils
Pendant que les hirondelles reviennent d'Afrique,
on prépare le déplacement des nids et l'espace d'accueil dans lequel elle pourront nicher cette année
Consolidation des nids
Ferme d'Ayau, le 1er mars 2010
Les nids existants ont été recensés, en distinguant ceux qui ont accueilli une couvée en 2009 et ceux restés vides.

Des parasites (poux, tiques...) s'installent dans les nids. C'est la raison pour laquelle ils ne servent pas systématiquement chaque année.

Les nids en mauvais état seront eux aussi déplacés, les oiseaux les utilisant souvent pour reconstruire le nid de l'année.
De la boue est appliquée sur les nids pour les consolider avant le déplacement.

Les détails des travaux sont ajustés au fur et à mesure en fonction des observations réalisées et des conseils recueillis.
Pour les nids résistent au déplacement
Ferme d'Ayau, le 1er mars 2010
Préparation du loacl de remplacement
Ferme d'Ayau, le 1er mars 2010
Une des pièces (30 m², environ) d'accueil de la colonie déplacée. Les solives de la photo, trop étroites, seront remplacées par des solives où se trouvaient des nids. Au dessus des solives sera placé un plafond isolant.

L'autre pièce, d'une surface utile voisine, ne sera aménagée qu'à l'automne, après le départ des hirondelles.
Nous avons choisi, pour augmenter les chances de réussite, de consolider une partie des nids - environ la moitié - et de les protéger par un grillage, lorsqu'ils seront déplacés avec la solive, pour éviter leur destruction accidentelle.

L'autre partie des nids, y compris ceux en mauvais état ou abîmés, sont déposés et seront fixés sur les solives dans le nouvel emplacement.
Protection et numérotation des nids
Ferme d'Ayau, le 2 mars 2010
Préparation de l'espace d'accueil
Ferme d'Ayau, le 2 mars 2010
Les solives de l'espace d'accueil, trop étroites, sont enlevées pour pouvoir positionner les solives qui supportaient les nids de la colonie dans son ancien emplacement.
Les solives de l'ancien emplacement de la colonie sont déplacées pendant que les membres du R.E.N.A.R.D. complètent la consolidation et le repérage des nids. Les adhérents du R.E.N.A.R.D. préparent le déplacement des nids
Ferme d'Ayau, le 3 mars 2010
SLes solives sont déposées par l'entreprise Boyer
Ferme d'Ayau, le 3 mars 2010
Les solives déposées sont prêtes à rejoindre leur nouvel emplacement.
L'entreprise BOYER hisse les solives au premier étage de l'espace  d'accueil. Les solives sont hissées dans l'espace d'accueil
Ferme d'Ayau, le 3 mars 2010
La prépartion du déplacement des nids par les membres du R.E.N.A..R.D. se poursuit
Ferme d'Ayau, le 3 mars 2010
La consolidation et le repérage des nids se poursuivent dans l'ancien emplacement de la colonie.
Les solives entrent dans le nouvel emplacement de la colonie d'hirondelles rustiques, pour y être installées. Le travail en commun avec les membres du R.E.N.A.R.D. et la société BOYER se réalise en bonne coordination. Les solives qui supportaient les nids rentrent dans l'espace d'accueil des hirondelles
Ferme d'Ayau, le 3 mars 2010
Les solives sont remises en place dans l'espace d'accueil des hirondelles
Ferme d'Ayau, le 4 mars 2010
Une poutre centrale permet de fixer les solives en quinconce, par des chevilles. Les caractéristiques de la colonie sont conservées, les hirondelles retrouverons leurs nids, tout à côté de l'ancienne colonie.
Une partie de l'équipe de la société BOYER qui a aménagé l'espace d'accueil pour les hirondelles. Merci à eux.
Ils ont aménagé l'espace pour les hirondelles
Ferme d'Ayau, le 8 mars 2010
Les nids sont déposés et numérotés
Il était prévu de laisser les nids sur les solives pour les transporter en même temps. Ils avaient été consolidés en vue d'en permettre le déplacement ainsi. Il s'est finalement avéré que la manipulation des solives (tronçonnage, transport...) risquait de détruire les nids qui y restaient attachés.
Les nids ont donc tous été déposés. Ils ont été numérotés et conservés dans des cartons, en attendant leur remise en place dans le nouvel espace d'accueil.
Les nids ont donc été repris un par un, en conservant leur numérotation qui a été reportée sur un plan de repérage (position avant le déplacement et position dans le nouvel espace d'accueil). Les nids avaient été déposés de l'ancine emplacement de la colonie
Ferme d'Ayau à Roissy-en-Brie, le 9 mars 2010
On mouille la solive
Ferme d'Ayau à Roissy-en-Brie, le 9 mars 2010
Pour placer les nids dans leur nouvel emplacement il a été procédé ainsi. Tout d'abord la solive a été mouillée pour faciliter l'adhérence de la boue.

Une couche de boue a été disposée sur le futur emplacement du nid.
Le nid choisi a été collé avec la boue qui venait d'être étalée. Deux clous ont été planté dans la solive de part et d'autre du nid. Un fil de fer fin a été enroulé entre les deux clous pour maintenir le nid en place le temps du séchage. Les vieux nids sont mis en place sur les solives
Ferme d'Ayau à Roissy-en-Brie, le 9 mars 2010
Le vieux nid une fois mis en place
Ferme d'Ayau à Roissy-en-Brie, le 9 mars 2010

Le premier nid remis en place. On distingue un des clous, la partie de la solive qui a été mouillée pour faciliter l'adhérence de la boue qui y colle le nid.
Après quelques jours de séchage il est prévu d'enlever les clous et le fil de fer qui tiennent le nid pendant ce temps. La  msie en place des nids se poursuit
Ferme d'Ayau à Roissy-en-Brie, le 9 mars 2010
Les nids remis sur les solives déplacées
Ferme d'Ayau à Roissy-en-Brie, le 10 mars 2010
Il a été ainsi replacé 19 nids pour reconstituer la colonie. Merci à Anneli, Annick, Christiane, Damien, Jacques et à tous les autres pour ce travail réalisé par des températures glaciales qui ne les ont pas découragés.
Les fenêtres de l'ancien emplacement de la colonie ont été obturées pour empêcher les oiseaux de se réinstaller. Les ouvertures de l'ancien emplacement de la colonie
Ferme d'Ayau à Roissy-en-Brie, le 11 mars 2010
Les hirondelles aiemnt se percher sur les fils
Plan d'implantation des nids
Un croquis repérant la position des nids déplacés dans la nouvelle colonie a été réalisé, les numéros des nids correspondent aux numéros du suivi réalisé en 2009 dans les anciens locaux.

Les nids ont été replacés dans des conditions qui nous ont paru similaires à leur situation initiale (face ou non aux ouvertures) et à des distances comparables entre les nids, pour éviter une promiscuité qui empêcherait l'utilisation des nids.
Quelques aménagements complémentaires ont été réalisés
dans le premier espace d'accueil de la colonie déplacée
Un fil de fer est tendu dans un angle de la pièce pour les hirondelles.

« 
Aimez-vous à ce point les oiseaux que, paternellement, vous vous préoccupâtes de tendre un perchoir à leurs petites pattes ? »… Edmond ROSTAND (1897), Cyrano de Bergerac
Mise en place d'un perchoir
Le 29 mars 2010
Disposition de fientes sous les nids
Le 26 mars 2010
Les fientes récupérées dans l'ancienne colonie sont disposées sous les nids et sous le perchoir mis en place dans le nouveau site.
Du foin et des plumes sont mis en place ça et là dans la pièce réservée aux hirondelles. Il s'agit de mettre à leur disposition des matériaux nécessaires à la confection (foin) et au garnissage (plumes) des nids Mise à disposition de matériaux pour les nids
Le 1er avril 2010
Il ne s'est pas révélé nécessaire de diffuser quelques cris et chants d'hirondelles pour attirer les oiseaux dans leur nouveau site de reproduction.

Nous veillons à ce que les flaques d'eau des environs restent humides avec de la boue, que les hirondelles viennent chercher pour construire ou consolider leurs nids.
Les hirondelles aiemnt se percher sur les fils
Ils en ont déjà parlé : Le Parisien dans deux articles (4 & 9 mars 2010)  et Canal Coquelicot dans deux reportages (8 mars 2010 et un jour de la semaine du 15 au 19 mars 2010).
Les hirondelles aiemnt se percher sur les fils
Les sociétés et intervenants de cette action de sauvetage :
Adresse Goudenege
Logo de l'entreprise Noyer

Maçonnerie et béton armé depuis 1920

16, rue de la Mairie
77167 POLIGNY
Téléphone : 01 64 78 57 00

Les hirondelles aiemnt se percher sur les fils
Quelques dates d'arrivée des hirondelles rustiques à Roissy-en-Brie

Les mâles arrivent d'abord, en fonction de la température ambiante. Si elle dépasse 9° C. On les observe au début surtout au dessus des plans d'eau, lac, mares, rivières... où ils viennent capturer les premiers insectes pour se nourrir.

 Date - nombre Date - nombre Date - nombre Date - nombre
Année 2010 23/03/2010 - 1 24/03/2010 - 3 29/03/2010 - 1 30/03/2010 - 3
Année 2011 22/03/2011 - 3 24/03/2011 - 4 27/03/2011 - 12 28/03/2011 - 5
Année 2012
22/03/2012 - 2
03/04/2012 - 3 04/04/2012 - 2 11/04/2012 - 1
Année 2013 24/03/2013 - 2 25/03/2013 - 25 05/04/2013 - 4
28/04/2013 - 2
Seules ont été retenues pour simplifier la comparaison les quatre premières observations.

Les hirondelles rustiques (Hirundo rustica) sont  arrivées, cette année 2013, dans la colonie de la ferme d'Ayau plus tard que les années précédentes, sans doute à cause du froid de ce printemps.

L'arrivée des hirondelles de fenêtre (Delichon urbica) continue d'être observée, ainsi que leur installation dans les nids  du secteur de Roissy-en-Brie.
Les hirondelles aiemnt se percher sur les fils
Et les hirondelles rustiques entrent dans leur nouvelle colonie !
(résumé des observations recueillies par les membres du R.E.N.A.R.D. qui suivent régulièrement les comportements des hirondelles)

Communiquez nous vos observations, elles seront ajoutées ici

Bilan de la reproduction pour l'année 2010
Nombre de nids réinstallés 19 Tout un petit monde à nourrir
On est désolées, on fera mieux l'an prochain !
Nombre de nids occupés 4
Nombre de couvées 7
Nombres d'œufs pondus     32
Nombre d'œufs "perdus" 9
Nombre de poussins nés 23
Nombre de poussins morts    15
Nombre de juvéniles envolés 8
Nombre d'adultes morts 2
Ce bilan de reproduction des hirondelles n'est pas très bon.  Pour 4 nids occupés, il y a eu le nombre de nichées et d'oeufs à peu près habituel. C'est  le succès des nichées qui pose problème, il aurait dû atteindre entre 80 et 100 % c'est à dire au minimum un bilan de la reproduction avec 25 poussins à l'envol.

Ceci est peut-être dû au stress après le déplacement de la colonie. Mais aussi au fait qu'un mâle ayant perdu sa femelle pendant le grand froid d'avril, convoitait les femelles des autres mâles et a viré des petits des nids. Trois observateurs ont vu ce comportement.

Il a été proposé à la commune de faire un bilan de cette première année de reproduction.
Notre proposition du 14 décembre 2010  Pour lire notre lettre du 14 décembre 2011  n'avait pas encore reçu de réponse début mai 2011.
La dérogation délivrée par le Préfet prévoyait deux locaux pour accueillir la colonie d'hirondelles dans une superficie proche de celle de la colonie existante.

Malgré nos interventions auprès de la commune de Roissy-en-Brie  le second local n'est pas encore aménagé. L'arrêt des travaux par l'inspection du travail, sans doutes dû à des échafaudages non conformes et une sécurité insuffisante pour les couvreurs a entraîné des retards dans les travaux de couverture.

Il sera sans doute nécessaire que le Préfet la proroge son arrêté dérogatoire pour pouvoir réaliser l'installation de nids dans le second espace
Notre demande pour l'aménagement complémentaire .

Nous avons demandé le 15 décembre 2010 Pour lire notre demande pour finir les aménagements quelques modifications mineures des aménagements des locaux, pour une meilleure réussite de l'opération de déplacement de cette colonie d'hirondelles rustiques.
Année 2011
De manière surprenante en un an de travaux, le toit n'a pas été terminé. Il est vrai que l'inspection du travail a fait arrêter le chantier pour des raisons de sécurité, les échafaudages intialement mis en place ne respectant pas la règlementation, nous a t-on appris.

C'est le 28 avril 2011 que les échafaudages ont été remontés autour des bâtiments.

Cette situation des échafaudages devant les entrées de l'espace où nichent les hirondelles provoque des perturbations inutiles et néfastes. Les oiseaux hésitent à entrer, dérangés par le passage des ouvriers, ou même seulement par la structure des échafaudages qui gêne tout de même les passages.
Des échafaudages devant les entrées
Les observations et les photos sont faites depuis l'escalier qui débouche dans la pièce, sans que l'observateur dépasse beaucoup le plancher. L'observation du contenu des nids se fait rapidement au moyen d'un miroir attaché sur une perche, au moment où les oiseaux sont partis.
29/04/2011
15/04/2011 La ponte est commencée, deux oeufs dans le nid n° 18.
27/04/2011 Un couple apporte des matériaux dans le nid n° 18, quatre oeufs sont dans le nid.
30/04/2011
05/06/2011
23/05/2011

01/07/2011
Envol des 4 petits du nid n° 2
10/07/2011
Envol des 4 petits du nid n° 5
12/07/2011
Envol des 5 petits du nid n° 18
(seconde couvée)
Bilan de la reproduction pour l'année 2011
17
On attend la becquée
Le 10 juillet 2011, les petits du nid n° 5
Deux nouveaux couples, sans doute de jeunes hirondelles, semblent chercher à s'installer et volètent de nid en nid pour faire leur choix, mais ne s'installeront finalement pas en 2011.
Année 2012
29/05/2012
Faut y aller !
La cinquième se cache au fond du nid
07/06/2012
La première couvée
Maintenant vous vous débrouillerez !
17/07/2012
Il attaque carrément !
Il attaque carrément les occupants du nid
22/07/2012
Deux attendent à manger encore !
Deux attendant encore la becquée...
Bilan de la reproduction pour l'année 2012
Nombre de nids réinstallés 19 Ouf, mais on recommence l'an prochain !
On est tout de même fières de ce qu'on a pu faire !
Nombre de nids occupés 2
Nombre de couvées 4
Nombres d'œufs pondus     20
Nombre d'œufs "perdus" 1
Nombre de poussins nés 19
Nombre de poussins morts    6
Nombre de juvéniles envolés 13
Nombre d'adultes morts 0
Année 2013
Les premières hirondelles sont arrivées en retard cette année, à cause du froid persistant, vers le 24 mars 2013. Elles sont entrées dans le site de la colonie le 3 avril 2013 et ont commencé à regarnir les nids le 13 avril 2013. Les premiers oeufs ont été pondus le 22 avril 2013.
05/04/2013
Le premier couple s'installe
Peut-être le couple de l'an dernier qui est revenu
05/04/2013
Où vais-je m'installer ?
Examen des nids avant le choix
30/06/2013
Le nid n° 11 occupé
Une couvée en passe de réussir
Bilan provisoire de la reproduction pour l'année 2013
Nombre de nids réinstallés 19 Ouf, mais on recommence l'an prochain !
On est tout de même fières de ce qu'on a pu faire !
Nombre de nids occupés 3
Nombre de couvées 5
Nombres d'œufs pondus     25
Nombre d'œufs "perdus" 0
Nombre de poussins nés 25
Nombre de poussins morts    7
Nombre de juvéniles envolés 14
Nombre d'adultes morts 0
Il reste quatre jeunes en cours de nourrissage, s'ils s'envolent il y aura 18 juvéniles partis.
Année 2014

Comme les années précédentes, les nids 11 et 18 ont été occupés, plus 3 nouveaux nids (1, 5 et 8) cette année.

Le temps exécrable de juillet, pluie continue durant 4 jours et nuits avec des températures basses, a eu raison de la

nichée du nid 8.

Et la météo pluvieuse et froide du mois d’août, durant plus d’une semaine, n’a pas permis le développement des poussins du nid 5.

Mais  la reproduction de la colonie a été la meilleure depuis le déplacement des nids, avec 5 couples (2 ou3 maximum les années passées) et 38 poussins dont 29 se sont envolés (25 petits, 18 envols en 2013).
Bilan de la reproduction pour l'année 2014
Nombre de nids réinstallés 19
Nombre de nids occupés 5
Nombre de couvées 8
Nombres d'œufs pondus
39
Nombre d'œufs "perdus" 1
Nombre de poussins nés 38
Nombre de poussins morts 
9
Nombre de juvéniles envolés 29
Nombre d'adultes morts 0

Le nourrissage des jeunes hirondelles
Le nourrissage des jeunes hirondelles
Année 2015
Cette année, les nids 1, 5, 11 et 18 ont été occupés ; le couple du nid 5 s'est installé tardivement en juillet ; le 5e couple ayant occupé le nid 8 en 2014 n'est pas revenu.

Une météo sans pluie et des températures chaudes ont contribué à la réussite des nichées, puisque aucune mortalité d'oisillon ou de juvénile n'a été constatée, ce qui a permis l'éclosion de 29 oeufs et l'envol de 29 oiseaux avec 4 couples (38 oeufs et 29 envols avec 5 couples en 2014).

Nous pouvons regretter que les couples des nids 11 et 18 ne se soient reproduits que 2 fois contre 3 les années précédentes. Pour la première fois depuis 2010, la présence régulière d'Hirondelles juvéniles dans leur local a été observée durant le mois d'août, peut-être le présage de futures nidifications en 2016 ?
Bilan de la reproduction pour l'année 2015
Nombre de nids réinstallés 19
Nombre de nids occupés 4
Nombre de couvées 6
Nombres d'œufs pondus 29
Nombre d'œufs "perdus" 0
Nombre de poussins nés 29
Nombre de poussins morts  0
Nombre de juvéniles envolés 29
Nombre d'adultes morts 0

Les premières hirondelles s'installent en 2015
Visite des nids
Année 2016
Comme les années précédentes, les nids 11 et 18 ont été occupés les premiers, suivi du nid 5. Les 3 premières nichées ont péri dès les premiers jours de leur vie, soit 15 poussins.

Nous supposons que suite aux tontes très rases et répétées des surfaces herbeuses des sites de chasse des hirondelles, les oiseaux sont
allés chasser au-dessus des cultures de blé, colza et fèves traitées aux pesticides ce qui aurait provoqué l'empoisonnement des oisillons.
Le 4e couple occupant le nid 1 est arrivé plus tardivement (3e semaine du mois de mai).

Les 3 premiers couples ont mené à terme leur seconde nichée, ainsi que le quatrième couple avec une première nichée, malgré ou grâce àune assez longue période pluvieuse qui a pu "laver" les cultures céréalières.

2 jeunes couples sont arrivés en juin, et la date de leur reproduction correspond à de nouvelles couvées chez les couples précédents.
Le 13 août, puis le 15 août, un 7ème et un 8ème couple sont arrivés. Les mâles déjà installés ont essayé de les chasser. Ces 2 couples sont restés jusqu'au 20 août.

Le 22 août toutes les jeunes hirondelles avaient quitté le local et chassaient au-dessus de la ferme.

Avec 46 envols de jeunes oiseaux, la reproduction de l'année 2016, qui a bien mal commencé, est la meilleure depuis 2010, date du premier suivi dans le nouveau local.

Suivi de la colonie : Régine & Jacques Rivière et Annick & Bernard Larbouillat
Bilan de la reproduction pour l'année 2016
Nombre de nids réinstallés 19
Nombre de nids occupés 7
Nombre de couvées 13
Nombres d'œufs pondus 61
Nombre d'œufs "perdus" 0
Nombre de poussins nés 61
Nombre de poussins morts
15
Nombre de juvéniles envolés 46
Nombre d'adultes morts 0

Les jeunes Hirondelles
Les jeunes Hirondelles rustiques montrent le bout de leur bec

Le 31 août 2016, les Hirondelles se rassemblent déjà sur les fils électriques, dans le quartier du verger à Roissy-en-Brie. Elles se préparent pour la migration.

Signe de mauvais temps ?
Les hirondelles sur les fils électriques
Photo : Alain BERWICK.
Année 2017
C'est une bonne année pour les Hirondelles rustiques (Hirundo rustica) de la ferme d'Ayau ! Le nid n° 10 a été occupé pour la première année. Elles n'ont jamais été aussi nombreuses et la mortalité chez les jeunes est trés faible !
Bilan provisoire de la reproduction pour l'année 2017 (au 17/07/2017)
Nombre de nids réinstallés 19
Nombre de nids occupés 9
Nombre de couvées 13
Nombres d'œufs pondus 71
Nombre d'œufs "perdus" 5
Nombre de poussins nés 58
Nombre de poussins morts 1
Nombre de juvéniles envolés 44
Nombre d'adultes morts 0

Il y a encore 14 poussins dans des nids et 13 oeufs à éclore. Et ce ne sera peut-être pas fini ?


le nid 10
Le nid 10 a été occupé pour la première année en 2017
Les hirondelles aiemnt se percher sur les fils
Le R.E.N.A.R.D. dispose des autorisations indispensables pour pouvoir réaliser ces suivis : Cliquez pour lire l'autorisation préfectorale
Voilà l'errante hirondelle
Qui rase du bout de l'aile
L'eau dormante des marais...

(A. de Lamartine)

Les hirondelles aiemnt se percher sur les fils
Ligue pour la Protection des Oiseaux
Ces actions sont réalisées avec les précieux conseils et la contribution de la Ligue pour la Protection des Oiseaux.
(cliquez sur le logo pour voir leur site)
Année mondiale de la biodiversité
Pour voir un petit reportage vidéo de l'été  2009 des hirondelles de la ferme d'Ayau (format *.wmv 1 Mo)
Petite vidéo des hirondelles de la ferme d'Ayau

Logo du R.E.N.A.R.D.

Pour des commentaires sur cette page :

association-renard@orange.fr
association R.E.N.A.R.D.
3 rue des Aulnes
Le Bois Briard
77680 ROISSY-EN-BRIE

01 60 28 03 0
4

Vers la page Roissy-en-Brie  Retour à la page Roissy-en-Brie
Aller voir la page espèces protégées  Aller voir la page espèces protégées